`
2

Nazanin Pouyandeh

NazaninPouyandeh

précipices, huile sur toile, 2014, 160cm x 200cm

NazaninPouyandeh

sans titre, huile sur toile, 2014, 27cm x 35cm

Extraits du texte de Nadeije Laneyrie Dagen tirés du catalogue 2013
(…)
Les tableaux de Nazanin Pouyandeh placent le spectateur dans une position d’incertitude : il ne sait si l’enjeu est formel ou symbolique ; hésite sur la signification des scènes qu’on lui présente ; et se trouve incertain de l’appartenance stylistique des œuvres, entre héritage oriental mêlé et citations d’un passé occidental évidemment revisité.
(…)
Ses toiles se situent le plus souvent à l’extérieur. Elle peint une forêt, en tout cas un coin de bois, avec des fragments de bâti ou de plus grands morceaux d’architecture. Souvent, on pourrait qualifier les lieux d’entre-deux. Le décor est lisière de bosquet, orée de grotte ou terrain vague : un lambeau de nature ouvrant sur des barres d’immeubles ou les restes d’une manufacture. La nature y est abîmée : elle tombe en lambeaux. Les roches s’effritent, se désagrègent. La végétation pourrit, mousses, feuilles mortes et compost mêlés. Les édifices tombent en morceaux : murs brisés, décatis, sans rien de la noblesse romantique qu’évoquerait le mot “ruines”…
(…)
Lorsqu’il s’agit d’intérieurs, les pièces tiennent du no man’s land : une chambre où l’on a accumulé trop d’objets d’origines trop diverses, dont les murs suintent et dont le sol exhibe d’inquiétantes taches rouges ; un local sans identification, tente solide aux murs couverts de papiers disparates qui se déchirent et se décollent.
(…)
Pas de misérabilisme dans tout cela : même les décharges, même l’humus, même les taches, accèdent dans ses peintures à une forme de grandeur Ou alors l’amertume qui s’en dégage est compensée par l’ironie.
(…)
Autant qu’à inventer des situations, Nazanin Pouyandeh s’intéresse à cela : elle investigue les corps et les objets en quoi consiste le monde. Migrante, venue d’Orient et établie en Occident, elle demeure une exploratrice : son vaisseau est la peinture, elle se saisit par le pinceau de tout ce qui existe, qu’elle réunit sur ses toiles en une encyclopédie poétique. Le plaisir qu’elle éprouve à cette possession picturale est évident, il compense l’inquiétude et quelquefois le malaise qui naît du rapprochement de motifs normalement étrangers les uns aux autres. Car elle se refuse à dresser une frontière entre les règnes animal, végétal ou minéral.
(…)
Nazanin Pouyandeh ne peint pas des lieux précis qu’un désastre déterminé aurait achevé de ravager, mais le monde tel qu’il devient, sali, pourri d’être trop vieux, trop peuplé et trop exploité, et chargé cependant, dans sa salissure même, d’une nouvelle poésie.
(…)

    Adresse de l'atelier
  • CITÉ DES ARTISTES
  • 54 avenue Lénine 94250 Gentilly

Atelier accessible aux personnes à mobilité réduite

Allée pavée


Pin It on Pinterest

Share This
Menu Zig Zag