`
23

Olivier Kotor

kotor olivier

US

kotor olivier

dire

kotor olivier

la mode

kotor-olivier-2017-01

reclames

kotor-olivier-2017-02

paysage urbain

kotor-olivier-2017-03

oeufs

Olivier Kotor est membre du Cercle photo de Gentilly

  • Réclames : Ce qui reste !

    Les images ont envahis les espaces communs. De culture pub à aujourd’hui nous évoluons dans des espaces saturés d’informations. Seules certaines m’intéressent, celles malgré leurs esthétiques sont quand même vouées à disparaître. Éphémère !

    L’affiche publicitaire et plus particulièrement L’affiche publicitaire déchirée : comme réelle objet d’art éphémère, à la Raymond Hains;

    C’est donc lors de mes pérégrinations dans le métropolitain que je découvre ce curieux rituel : L’affiche publicitaire déchirée dont l’espérance de vie est proche de la fin. De toutes celles qui vont disparaître, ce sont celles déchirées, élimées dont nous devinons les couches d’histoire de ce que nous avions eu à consommer qui retiennent mon intérêt.

    Ce travail se veut comme un état des lieux archéologique montrant différentes strates voir reliques de publicités passées et dont les images rémanentes n’ont plus rien à vendre.

    En arpentant les couloirs, quais, espaces de circulation, de communications à la recherche des ces espaces publicitaires corrompues qu’est née l’idée de réclamer un dû, promesse de satisfaction d’un désir qui ne m’est plus accessible. C’est à ce moment qu’intervient le travail photographique :

    rechercher l’espace publicitaire suffisamment altéré mais possédant encore suffisamment d’information à travailler

    Prise de vue de L’affiche, enfin de ce qui en reste !

    S’en suit un travail de laboratoire où la technique de mordançage est utilisée.

    Promettant une double altération de l’image originelle, rendant la lecture aléatoire et incertaine. L’image obtenue de l’affiche est elle même soumise à un bain de mordançage. Grâce à ce procédé, le bain vient altérer une énième fois l’image originale, créant des lambeaux de gélatine, de papier photographique, créant ainsi une dimension supplémentaire sur le papier.

    Allégorie ou simple métaphore de ces réclames ayant perdues de leur mordant :

    « Voilà Réclames : Ce qui reste ! »

    Adresse de l'atelier
  • Cercle Photo de Gentilly - CMAC, 2, Rue Jules Ferry
    Contacts de l'artiste
  • adresse mail :viatchino_00(at)yahoo(pt)fr

Atelier accessible aux personnes à mobilité réduite


Pin It on Pinterest

Share This
Menu Zig Zag