Martine Saussure-Young | ZIG ZAG Gentilly

Martine Saussure-Young

Saint-Georges terrassant les dragons, (d’après Moralia in Job, Citeaux, 12e siècle)
« L’arche de Noé flottant sur les eaux », (d’après « Le Miroir de l’humaine salvation » XVe)
« Le dieu Viracocha, les couleurs du Pérou », feuille d’or, pigments historiques
Enluminure-calligraphie nushu, « Phénix au poème des brodeuses », feuille d’or et acrylique, 80X90 cm
Enluminure nüshu, « Farandole », feuille et pigment d’or, collages

Enluminure traditionnelle et enluminure-calligraphie nüshu

Je pratique l’enluminure traditionnelle depuis quinze ans. J’ai obtenu en 2016 le titre d’Enlumineur.e de France à l’Institut supérieur européen de l’Enluminure et du Manuscrit d’Angers. J’utilise les techniques médiévales : sur parchemin de chèvre ou de veau, en utilisant des feuilles d’or véritable, des ocres traditionnels, des pigments historiques, végétaux et minéraux précieux, liés à la détrempe médiévale, dans les différents styles du VIe au XVe siècle, sur des thèmes religieux ou profanes.

Dans mon parcours universitaire en didactique des langues et des cultures, j’ai étudié une ancienne calligraphie chinoise exclusivement féminine appelée « nüshu », et j’ai inventé le concept interculturel d’Enluminure nüshu en croisant les techniques et l’ iconographie de l’enluminure occidentale avec cette “écriture des femmes” très esthétique.

Ma démarche artistique s’offre aujourd’hui à dépasser les normes strictes de l’enluminure médiévale occidentale en les appliquant  à d’autres mythologies du monde : Egypte, Perse, Inde. Dans le cadre de Zigzag 2024, j’ai choisi de rendre hommage à Zapata avec une enluminure du dieu Viracocha, père du Soleil, qui porte les symboles de Cuzco : puma, condor et serpent géant, les animaux sacrés des Incas que l’on retrouve dans la statuaire des temples du Soleil.


Retour en haut